fonds cathédrale Paris
  • Je fais un don

Apportez votre part
de lumière
à la renaissance
de Notre-dame

Veuillez séléctionner une somme ou un montant !

Votre don ne vous coûtera réellement que 27 après déduction fiscale IR de 66 %.

Votre don ne vous coûtera réellement que 17 après déduction fiscale IR de 66 %.

Je fais un don
dans 2 ans, la réouverture

Redonnez toute sa splendeur
à la cathédrale

Notre-Dame ouvrira de nouveau ses portes fin 2024. Les pèlerins et les visiteurs du monde entier retrouveront alors une cathédrale belle et accueillante. Le chantier de restauration a démarré mais un immense travail reste à accomplir pour redonner à la cathédrale toute sa splendeur.

Aujourd’hui, nous faisons appel à votre générosité pour poursuivre l’aménagement intérieur de Notre-Dame. La cathédrale a besoin d’un nouveau mobilier destiné à la célébration des offices. Il faut également construire de nouvelles assises, repenser la mise en lumière et le son.

Ces éléments, nécessaires à la reprise du culte et à la vie de la cathédrale, ne sont pas financés par la souscription nationale.

Votre soutien est donc essentiel. Aidez-nous à faire de nouveau entrer la lumière dans Notre-Dame!

NOTRE-DAME EN IMAGE

Conservez un souvenir de la cathédrale

Pour chaque don réalisé avant le 31 décembre, vous recevrez en remerciement une œuvre numérique réalisée par l’artiste Dominique Massot.

Ce tableau animé est aussi un symbole de votre engagement à nos côtés pour la renaissance de Notre-Dame.

NOTRE-DAME EN IMAGE
66 %

de votre don sont déductibles
de votre Impôt sur le Revenu. (Dans la limite de 20 % de votre revenu imposable)

75 %

de votre don sont déductibles
de votre IFI. (Dans la limite de 50 000 € par an)

60 %

de votre don sont déductibles
de votre Impôt sur les Sociétés. (Dans la limite de 0,5 % du chiffre d'affaires)

Aujourd’hui

Nettoyage et
restauration des statues

Pour la première fois de son histoire, l'ensemble de l'intérieur de l'édifice est nettoyé et restauré simultanément.

Chacune des sculptures de pierre restées à l’intérieur de la cathédrale est nettoyée par des restaurateurs spécialisés.
Deux mausolées du chœur ont notamment été confiés aux restaurateurs du groupement de Nathalie Pruha : le mausolée du cardinal Jean-Baptiste de Belloy dans la chapelle Saint-Marcel (photo) ; le mausolée de Jean Juvénal des Ursins et de son épouse Michelle de Vitry dans la chapelle Saint-Guillaume.

Aujourd’hui

Restauration des peintures murales

La restauration des décors peints des chapelles du chœur a commencé avant l’été.
Des échafaudages ont été installés en juin avant de laisser place aux restaurateurs de peinture murale.

Plusieurs chapelles sont traitées simultanément : après la chapelle Sainte-Madeleine, c’est au tour des chapelles Saint-Marcel et Saint-Germain d’être nettoyées. Entre les mains des restaurateurs, les peintures retrouvent leur clarté et leur éclat d’origine, restituant à ces espaces particulièrement encrassés une splendeur totalement oubliée.

Aujourd’hui

Restauration des ferronneries
et de la clôture de chœur

En parallèle de la restauration des chapelles, un autre chantier est mené dans la cathédrale : la restauration de la clôture de chœur.

Détruites ou endommagées par les fumées et la chaleur de l’incendie, les ferronneries sont aujourd’hui en train de retrouver toute leur place dans Notre-Dame. Un chantier qui fait appel à des multiples expertises et compétences : coloristes, maîtres-ferronniers et restaurateurs travaillent de concert pour redonner tout leur lustre à ces éléments de décor de la cathédrale.

Aujourd’hui

Inauguration de la maison du parvis

Un lieu d’accueil sur le parvis de la cathédrale bientôt inauguré.

Financé grâce au soutien de mécènes privés, cet ouvrage est destiné à faire vivre la cathédrale hors-les-murs pendant la durée restante des travaux. Le Fonds Cathédrale de Paris prendra par la suite en charge les frais d’exploitation de cette maison est dotée de deux points d’accueil et de gradins d’une capacité de 400 places. Les visiteurs pourront ainsi admirer la façade de Notre-Dame et assister aux événements qui seront organisés au fil des mois.

Les travaux de restauration sont menés sous la conduite de l’établissement public chargé de la restauration de la cathédrale.
Voici les projets d’aménagements intérieurs, non couverts par la souscription nationale, destinés à rendre la cathédrale au culte et à la visite à partir de 2024.

Les projets en cours

Mise en lumière et sonorisation

Notre-Dame est un lieu de lumière : celle qui filtre des vitraux, celle des cierges et celle des éclairages artificiels.

Toutes concourent à créer une atmosphère unique en fonction du moment de la journée et de l’utilisation de la cathédrale. Aujourd’hui, nous repensons les éclairages, la sonorisation et les installations pour la captation vidéo et la retransmission des célébrations et des principaux événements et temps forts de l’année.

Les projets en cours

Mobilier liturgique

L’aménagement liturgique touche au cœur de la cathédrale dont la vocation est de célébrer la liturgie et d’accueillir largement pèlerins et visiteurs venus du monde entier.

Un appel à candidature a été lancé pour permettre à des artistes de concourir à la création de l’autel, l’ambon, la cathèdre, le tabernacle et le baptistère, les cinq éléments essentiels du mobilier liturgique.

Les finalistes seront sélectionnés avant Noël et auront alors jusqu’à fin mai 2023 pour présenter leur projet au comité artistique et à l’archevêque. Le lauréat sera désigné en juin 2023.

Les projets en cours

Assises

Avant l’incendie, 1 500 chaises de bois et de paille permettaient aux 12 millions de visiteurs d’assister aux offices et aux concerts.

En partie détruites par le sinistre, elles doivent être remplacées pour permettre la réouverture de la cathédrale.

Les futures assises – des chaises, selon le souhait de l’archevêque Mgr Laurent Ulrich – feront quant à elles l’objet d’une consultation distincte, auprès d’un nombre restreint de créateurs.

Voir la vidéo
La réouverture

Continuer à faire battre le cœur de la cathédrale

Deux ans nous séparent désormais de la réouverture au monde de Notre-Dame.

Une période décisive s’ouvre désormais dans le chantier intérieur de la cathédrale.

Comme les élèves de la Maîtrise qui pourront demain faire résonner leur chant dans la cathédrale, unissons aujourd’hui nos forces pour préparer cette date qui marquera l’Histoire. Votre générosité est essentielle pour redonner à Notre-Dame toute sa splendeur.

vos questions

Toutes vos questions
sur la restauration de Notre-Dame

Mobilisée pour la restauration de la Cathédrale, la Fondation Notre Dame œuvre aussi toute l'année pour soutenir des projets en faveur de ceux qui souffrent : personnes de la rue, en situation de prostitution, isolées, enfants et familles en difficulté, réfugiés et migrants...
Chacun est libre de soutenir la cause qui lui tient à cœur et lui parle.

Pour tout don effectué, vous recevrez un reçu fiscal par courrier ou par mail. N'hésitez pas à nous recontacter si besoin. Merci pour votre don !

La Fondation Notre Dame a été désignée par le Ministère de la Culture comme l'un des quatre collecteurs officiels dans le cadre de la souscription nationale pour restaurer la Cathédrale. Par ailleurs, la Fondation est reconnue d'utilité publique depuis 1992, date de sa création. Elle a été contrôlée par la Cour des Comptes en 2016 et ses comptes sont publiés chaque année.

Pour faire un don, plusieurs solutions s'offrent à vous :
Par CARTE BANCAIRE :
En cliquant sur cette page.

Par CHÈQUE :
À l’ordre de : Fonds Cathédrale Notre-Dame de Paris.
À envoyer à l’adresse suivante :
Fondation Notre Dame
10 rue du Cloître-Notre-Dame
75004 Paris

Par VIREMENT BANCAIRE :
FND / Fonds Cathédrale de Paris
IBAN FR76 3000 3033 9200 0504 1417 757
Identification internationale de la Banque (BIC) : SOGEFRPP

Merci de mentionner systématiquement dans l'ordre votre nom et vos coordonnées postales pour que l'on puisse vous envoyer un reçu fiscal.

Merci pour votre don.

Depuis 2019, des fonds considérables ont été récoltés pour la cathédrale. Ces fonds sont strictement affectés à la consolidation de l’édifice, et à sa restauration, comprenant la flèche, la charpente, le toit et le grand orgue, ainsi que les opérations associées y concourant.

La renaissance de Notre-Dame est un projet considérable qui ne s’arrête pas à ses murs, propriété de l’Etat. Un vaste programme d’aménagements intérieurs va rendre la cathédrale au culte et intègrera un nouveau parcours de visite.

Ce programme est entièrement à la charge de l’affectataire, c’est-à-dire le diocèse de Paris, et n’est pas couvert par la souscription nationale.

Depuis septembre 2021, la cathédrale est officiellement sécurisée. La priorité va désormais à la restauration des parties détruites lors de l'incendie du 15 avril 2019 (flèche, toit, charpente et grand orgue).

Plusieurs projets vont être mis en œuvre dans le cadre des aménagements intérieurs : une nouvelle mise en lumière et une sonorisation sont en cours de définition pour la cathédrale. Il faut également installer de nouvelles assises, et remplacer le mobilier liturgique, en partie détruits lors de l’incendie, essentiels à la reprise du culte.

Certains projets sont déjà financés comme l’extension de l’orgue de chœur mais nous devons encore réunir trois millions d’euros d’ici 2024.

Le chantier de Notre-Dame comporte deux grandes phases : la sécurisation, achevée en septembre 2021, et la restauration proprement dite. Le coût actualisé de la première phase s'élève à 151 millions d'euros. Le budget de la phase de restauration, conduisant à la réouverture de la cathédrale, est estimé à ce jour à 550 millions d’euros, et est couvert par la souscription nationale et les fonds collectés auprès des grands mécènes.

Depuis octobre 2021, les dons reçus par la Fondation Notre Dame pour le Fonds Cathédrale de Paris sont affectés au programme des aménagements intérieurs, nécessitant une levée de fonds de six millions d'euros.

Si vous souhaitez soutenir la restauration de la flèche, de la charpente, du toit ainsi que du grand orgue de la cathédrale Notre-Dame, cliquez ici.