Un reliquaire pour la Couronne d'épines

Le plus saint des trésors de Notre-Dame a besoin d’un reliquaire ! Lors de la réouverture, la Couronne sera plus visible et lumineuse que jamais : un nouvel espace sera conçu pour l’accueillir et permettre la prière… [en savoir plus]

REVIVRE
NOTRE-DAME

Faites battre le cœur de la cathédrale

timeline
Veuillez séléctionner une somme ou un montant !

Votre don ne vous coûtera réellement que 17 après déduction fiscale IR de 66 %.

Veuillez séléctionner une somme ou un montant !

Votre don ne vous coûtera réellement que 5 après déduction fiscale IR de 66%.

Faire revivre le cœur de Notre-Dame

Nous avons besoin de votre soutien

AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS

Découvrez les projets

Soutenez
nos actions

Veuillez séléctionner une somme ou un montant !

Votre don ne vous coûtera réellement que 17 après déduction fiscale IR de 66%.

ACTUALITÉS

#RevivreNotreDame
Suivez l'évolution du chantier et des projets

Fiscalité

Bénéficiez d'avantages fiscaux
grâce à votre don

66 %

de votre don sont déductibles
de votre Impôt sur le Revenu
(Dans la limite de 20 % de votre revenu imposable)

75 %

de votre don sont déductibles
de votre IFI
(Dans la limite de 50 000 € par an)

60 %

de votre don sont déductibles
de votre Impôt sur les Sociétés
(Dans la limite de 0,5 % du chiffre d’affaires)

paroles de donateurs

J'ai pu participer à cette belle
aventure !

« J’ai eu beaucoup de peine devant ces images douloureuses […]. Soprano, je chante des Ave Maria qui s’adressent directement à Notre-Dame. Je souhaite qu’elle se remette vite et s’il n’est pas trop tard, je pourrai chanter pour elle ! »
Victoria M. (Deuil-la-Barre)
« Lorsque j’avais 15 ans, j’ai eu la chance de visiter Notre-Dame… […] Dans mon souvenir, la dominante bleue des rosaces m’avait particulièrement séduite. Ce don sera une petite pierre apportée à la restauration qui redonnera son âme et sa beauté à notre cathédrale. »
Christine L. (Baume-les-Dames)
« Née en 1929 d’une famille parisienne depuis des générations, j’ai vu tant d’évènements dans cette cathédrale [...]. Je ne verrai pas Notre-Dame rebâtie, mais je sais qu’elle veillera de nouveau sur Paris et la France. Merci à tous ceux qui contribuent à sa résurrection. »
Françoise B. (Paris)
« En 2015, j’ai renoué avec Notre-Dame par le biais des concerts de la Maîtrise et de l’Ensemble vocal, et de 2016 à 2019, j’ai été une fidèle régulière. Je lui rends visite de temps en temps et je sens qu’elle va mieux, aux vibrations apaisées du lieu. On s’occupe bien d’elle et elle a conquis tout le chantier ! »
Sylvie R. (Arcueil)
« Je souhaite, par cette modeste contribution, participer à cet immense élan de générosité, de courage et de foi de la part de ceux qui œuvrent à la restauration de Notre-Dame. Que ce soit les pompiers qui l’ont sauvée, les artisans qui donnent le meilleur d’eux-mêmes […] ou tous ces gens qui comme moi, le soir du 15 avril 2019, avaient le cœur serré, émus jusqu’aux larmes en voyant les flammes ravager cette merveilleuse cathédrale que nous ont laissé nos anciens. »
Jacques F. (Saint-Aubin)
« Nous sommes des chrétiens amoureux des petites chapelles et des belles églises de notre région Bretagne et d’ailleurs. Aussi avons-nous à cœur d’apporter notre obole à la reconstruction. S’inscrire dans ce défi, témoignage pour les siècles futurs est exaltant. »
Marie-Thérèse et Joseph B. (Bouchemaine)
« Étant natif de Reims, vivant actuellement à Orléans, les cathédrales font partie de ma vie. C’est un témoignage, un livre ouvert pour les générations futures. Merci de vos actions pour rendre à Notre-Dame son rayonnement tinté d’une touche de modernité. »
Henri P. (Saint-Denis-en-Val)
« Je réponds à votre appel, ayant été très touchée par cette catastrophe. Oui, la cathédrale demeure vivante à jamais. Merci à tous ceux qui travaillent sans relâche à sa rénovation. Que le Seigneur et Notre-Dame les accompagnent. »
Claudine L. (France)
« Notre-Dame de Paris nous tient plus que jamais à cœur et la peine est vive devant l’incendie qui a eu lieu. […] Nous sommes tous si reconnaissants aux pompiers de Paris de la voir debout, prête à être restaurée, et de la présentation du Trésor de Notre-Dame et de la Sainte Couronne d’épines. »
Georges F. (Nanterre)
« J’ai fait ma confirmation le 23 mai 2015 dans notre belle cathédrale. Quand j’ai vu le feu à Notre-Dame, j’ai pleuré toute la soirée. Le matin, j’ai guetté les images TV et avec soulagement, j’ai vu la statue de la Vierge à l’Enfant et la Croix toujours debout. Pour moi, c’était une lueur d’espoir. »
Nathalie C. (Paris)
« Notre-Dame, tu es à nouveau resplendissante, les travaux se poursuivent et te rendrons ta splendeur. Quand je pense à toi, je ressens ton souffle, ta respiration, tu es vivante, nimbée de ta lumineuse aura. Je remercie tous ceux qui œuvrent à ta guérison. Notre-Dame, je t’envoie mon amour, ma gratitude, ma bienveillance. Merci à toi. »
Philippe B. (France)
« Mon grand-père paternel a été graveur et tailleur de pierre. Il aurait été fier que son petit-fils puisse s'unir à cette grande œuvre de restauration, en tant que donateur. Oui, chacun, dans la prière et l'action de grâce, peut contribuer à cette reconstruction qui dépasse nos vies humaines. Mes pensées vont au personnel de cette magnifique cathédrale ainsi qu’à l’ensemble des acteurs engagés dans cet effort collectif. »
Dominique B . (France)
« Comme beaucoup de gens dans le monde, l’incendie d’avril 2019 m’a énormément affectée et bouleversée. Ma petite fille de neuf ans a fait un exposé dans sa classe sur l’incendie et la consolidation de la cathédrale. Merci à toutes les équipes qui travaillent à la rénovation de notre cathédrale. Parisienne dans ma jeunesse et par ma naissance, j’ai participé à bien des cérémonies dans ce lieu sacré qu’est Notre-Dame. »
Marie-Françoise B. (Québec)
« Notre-Dame est un repère dans le ciel de la capitale. Ma femme et moi habitons en proche banlieue. Nous ne manquons pas de venir voir la cathédrale et l’avancée des travaux lors de nos passages à Paris. Les résultats sont déjà impressionnants en l’espace de deux ans ! Nous sommes heureux de participer à la reconstruction et à la restauration de Notre-Dame. »
Pierre R. (Argenteuil)
« Un soir d'été à la tombée du jour, j'ai appuyé ma joue sur la pierre fraîche d'un pilier. De mes bras je l'ai enserré, et j'ai senti battre le cœur de Notre-Dame ! »
Dominique M. (Cosne-sur-Loire)
« Pentecôte 1947/1948, nous partions de Notre-Dame où nos cœurs avaient prié et chanté. Nous partions en ces Pentecôte, en chapitres, priant encore, en train pour Dourdan d'où nous descendions pour marcher jusqu'à Chartres. Rien n'obscurcissait alors notre Foi. La guerre venait de finir, nous étions jeunes et heureux. Lorsque bien souvent le doute m'assaille à l'aube de mes 90 ans, je revois ce crucifix dressé dans le chœur, devant ce vide plein de cendres. Et cela fait signe. »
Françoise P. (Vienne)
« Le 15 avril 2019 j'étais au Japon, et lorsqu'au petit-déjeuner l'un d'entre nous a dit "vous avez vu, il y a eu un incendie à Notre-Dame", personne n'a cru que c'était si grave, sauf que, lorsque nous avons visionné les images, il y a eu un silence dans la salle du restaurant et les cœurs se sont serrés… À mon retour j'ai passé plusieurs jours à voir toutes les émissions, tous les reportages sur l'incendie, et cela me fait toujours le même effet, quand la flèche s'écroule, mes larmes jaillissent. »
Joëlle C. (Lyon)
« Paris, 26 septembre 1949, me voit naître en son sein.
Paris, 15 avril 2019, l'horreur en direct aux actualités télévisées, Notre Dame brûle. Un déchirement me transperce. Dès que possible, il faudra unir nos forces.
C'est pourquoi aujourd'hui je profite de ce message pour appeler le monde à l'aide car ce joyau qui incarne la liberté et une forme de pensée se doit de renaître. »
Patrick H. (Le Pian-Médoc)